Aller au contenu principal

Cigéo, un projet construit dans le dialogue

Tout en s’inscrivant dans une action de long terme, le dialogue nécessite d’ouvrir de nouveaux espaces d’échange, et l’Andra doit prendre en compte les attentes et préoccupations toujours plus grandissantes du public. Elle a ainsi décidé d’élargir et d’approfondir le champ du dialogue, à la fois sur les thèmes à mettre en débat et sur les publics à mobiliser, et qu’elle décline via une feuille de route de la concertation dédiée au projet Cigéo.

Le projet Cigéo a connu depuis plus de 20 ans un grand nombre d’étapes d’information et de concertation qui ont enrichi le projet et l’ont rendu plus robuste. 

Suite au débat public de 2013 consacré à Cigéo, l’Andra a entendu les demandes exprimées par le public et s’est engagée à renforcer progressivement sa démarche de dialogue en impliquant plus largement et plus étroitement la société à la conception du projet, en particulier les populations de son territoire d’accueil de Meuse et de Haute-Marne. Elle a accentué les démarches d’information et entrepris des premières initiatives de concertation sur des sujets ayant trait aux impacts environnementaux et territoriaux du projet. 

En 2017, un cap a été franchi dans la concertation, avec une accélération du fait : 

  • du fort écho de la demande sociétale en matière de participation du public
  • des évolutions juridiques en matière de démocratie environnementale 
  • du choix de décaler les jalons décisionnels importants du projet que sont la DUP et la DAC, ce qui a constitué une opportunité pour requestionner les choix techniques et environnementaux et de partager les conditions qui feraient la réussite de l’intégration du projet et de son apport dans le territoire. 

Par ailleurs, cette démarche de concertation renouvelée est accompagnée depuis lors par : 

  • Le Comité éthique et société (CES) placé auprès de l’Andra, créé pour répondre aux conclusions du débat de 2013, qui évalue la bonne prise en compte des enjeux éthiques et sociétaux du projet. En particulier, le CES a constitué un groupe de travail sur la gouvernance. 
  • Trois garants nommés par la Commission nationale du débat public qui, à la demande de l’Andra, veillent à la cohérence et la lisibilité des dispositifs de concertation et s’assurent de la pertinence et de l’exhaustivité des modalités de concertation mises en oeuvre.

Cette nouvelle dynamique est ainsi formalisée dans une feuille de route qui présente les grandes orientations de la concertation locale et nationale et décline les trois grands thèmes en lien avec l’avancée du projet et ses enjeux :  l’insertion territoriale et environnementale, la gouvernance de Cigéo et la conception du stockage géologique. 
 

Concertation locale sur l'insertion territoriale et environnementale du projet

Parce que l’implantation du projet Cigéo nécessitera des aménagements importants et l’installation d’infrastructures qui transformeront le territoire, il est essentiel que les acteurs locaux et les habitants soient associés et participent aux réflexions pour répondre au mieux à leurs attentes.

L’Andra a établi, en lien avec les garants, un programme local de conférences, de réunions et d’ateliers sur quatre thématiques, pour nourrir le dossier de la déclaration d’utilité publique et son étude d’impact:

  • le cycle de l'eau, 
  • les infrastructures de transport,
  • l'énergie,
  • l'aménagement de l'espace et le cadre de vie.

Voir les concertations en cours 

Concertation locale et nationale sur les enjeux de gouvernance et de conception technique du projet Cigéo

La feuille de route de la concertation identifie deux autres thématiques qui sont à traiter à la fois à l’échelle locale mais aussi nationale, en vue du décret d’autorisation de Cigéo et au-delà.

La gouvernance

L’objectif de cette concertation est de réfléchir à la manière dont les parties prenantes et plus généralement le public devront être associés aux décisions importantes à prendre dans le cadre du développement progressif de Cigéo : Qui associer ? A quel moment ? De quelle façon ? Dans quelles conditions et avec quels moyens ?

La conception du stockage souterrain

Dans la droite ligne du rapport remis par l’IRSN et de l’avis de l’ASN sur le dossier d’option de sûreté (DOS), qui ont ouvert de nouvelles opportunités de concertations, l’Andra souhaite poursuivre le dialogue sur les questions liées à la conception technique du stockage souterrain, sur des sujets qui restent ouverts à la concertation.

Partager cette page