Aller au contenu principal

En parler autrement

Pour poursuivre son objectif d’information et de mobilisation du plus grand nombre, l’Andra est en lien avec de nombreux acteurs à l’échelle nationale qui se font le relais, commentent et mettent en débat ses sujets. Ces liens permettent de faire vivre un dialogue multiforme autour des enjeux liés à la gestion des déchets radioactifs. Quelques exemples d’actions.

Concours Regards sur les déchets radioactifs

Ce concours s’adresse aux étudiants en audiovisuel et aux jeunes réalisateurs. Il s’agit de leur proposer la création d’une œuvre audiovisuelle sur la thématique des déchets radioactifs. Il s’inscrit dans la continuité de la mission de l’Andra de transmission et d’information envers les générations futures. Dans le cadre du concours, l’Andra réunit un jury de scientifiques et de professionnels de l’audiovisuel qui sélectionnent les projets en fonction de leur créativité, de leur accessibilité à tous les publics et de leur faisabilité. 

Des collaborations avec des Youtubers

Afin de sensibiliser les jeunes à la question des déchets radioactifs, l’Andra travaille avec des chaines Youtube comme DaveSheik, Anonial, Simon Puech ou Dessine ta thèse… Le but : diversifier les publics que nous touchons en nous appuyant sur les centaines de milliers d’abonnés de ces chaines et ouvrir des débats. 

Partenariats artistiques

  • Binôme

Binôme est un concept développé par la compagnie de théâtre "les sens des mots" qui permet de créer chaque année, en partenariat avec des organismes scientifiques (CEA, Ineris, Inserm,...) de courtes pièces de théâtre rédigées à la suite de la rencontre entre un scientifique et un auteur.

Pour "500 m", l'auteur Yann Verburgh s'est inspiré de sa rencontre avec Emilia Huret, pour  mettre en scène un huis clos entre un éco-terroriste (incarné par l'acteur Florian Sitbon) et une géologue (jouée par Anne Loiret). La pièce a été présentée au festival d’Avignon et a été suivie d'un débat avec le public. La pièce "500 m" a ensuite été proposée dans d’autres salles en France. 

 

  • Causerie : Le sale discours de David Wahl

Une causerie est un monologue de théâtre autour duquel est construit une mise en scène qui donne à toute cette réalité l’aspect d’un conte, d’une épopée.

Le sale discours est une causerie sur la géographie des déchets pour tenter de distinguer au mieux ce qui est propre de ce qui ne l’est pas. Y sont abordés  l’environnement, les ordures et plus spécifiquement les déchets radioactifs. 

Le Sale Discours interroge sur le rapport de l’Homme au sale, au propre, à la pollution, aux déchets, à l’énergie à la technologie. Pour construire son discours, David Wahl a enquêté auprès de l’Institut Curie, s’est immergé au sein de l’Andra en côtoyant différents experts. 

Qui est David Wahl ?

Auteur, dramaturge et interprète, David Wahl se consacre pleinement, depuis 2013, à l’écriture et à l’interprétation des Causeries. Il mélange les genres, les époques, les sciences pour construire ses causeries (Traité de la boule de cristal (2014), La Visite curieuse et secrète, en partenariat avec Océanopolis (2014) et Histoire spirituelle de la danse (création Festival DañsFabrik 2015).

  • Art et mémoire

L'art est une des pistes explorées par l'Andra pour dégager des idées réalistes ou utopiques afin de préserver la mémoire des centres de stockages de déchets radioactifs sur plusieurs générations. Cette problématique mémorielle a d’abord été traitée par plusieurs artistes qui ont réalisé des recherches ou expositions en partenariat avec l'Andra. Puis l’Andra a lancé un large appel à projets sur la mémoire des déchets, à destination des artistes de tout domaine (plastique, peinture, sculpture, cinéma, musique…).

Un partenariat fructueux entre l’Andra et Usbek & Rica

Pendant plusieurs années l’Andra et Usbek & Rica ont travaillé sur des publications et des actions encourageant la réflexion sur les enjeux scientifiques et environnementaux d’aujourd’hui au regard de leur impact sur les générations futures. Le site lesarpenteurs.org a, pendant des années, abordé des sujets liés à l’éthique, la technologie, au changement climatique, l’innovation, l’urbanisme, l’exploration spatiale... et les déchets radioactifs. Ce partenariat avec Usbek & Rica a aussi été l’occasion d’organiser des débats autour de la collapsologie, l’open science ou des générations futures.

Des actions innovantes de dialogue en ligne avec Voxe.org

L’Andra travaille également avec Voxe.org, une start-up spécialiste des nouvelles formes de démocratie numérique qui, en s’appuyant sur sa communauté, a organisé un débat contradictoire en Facebook live sur la gestion des déchets radioactifs, des vidéos pédagogiques et un ChatBot interactif sur Messenger.

Partager cette page